Du web, du web et encore du web au Devcom à Lyon!

Hier à Lyon se tenait la 7e édition du Devcom à la CCI, événement unique en Rhône-Alpes sur la performance commerciale, le marketing et la communication. Avec au programme: des stands, des conférences, des plateaux TV et du café! De nombreux acteurs du web, du marketing et du commerce ont participé à ce rendez-vous. J’ai ainsi pu échanger avec des webagency comme Cybercité, Altics, Amitel ou Brioude Internet par exemple.

Mais le réel plus de cette rencontre, ce sont les conférences animées par des professionnels, qui nous ont donné l’occasion d’échanger autour des différentes stratégies liées au webmarketing. J’ai assisté à deux conférences qui m’ont particulièrement intéressée:
– une première animée par Olivier Marx (Altics), nous donnant des éléments d’information pour savoir comment réussir dans le e-commerce. Nous avons pu entendre des témoignages de différents acteurs du marché, qui nous ont permis de comprendre quelles étaient les actions à mettre en place et les pièges à éviter pour instaurer un site marchand de façon pérenne.
Pour être honnête, je n’ai rien appris de réellement nouveau au cours de ce débat, mais il est toujours intéressant de confronter les idées et de se rendre compte qu’un business model qui fonctionne pour une entreprise ne fonctionnera pas toujours pour une autre.

– la deuxième concernait le référencement, l’achat de mots clés et les réseaux sociaux. Après avoir fait un rappel rapide des différents leviers du webmarketing (SEO, SEM, SMO), nous avons détaillé les stratégies gagnantes pour l’année 2011.

Voici ce que j’en ai retenu:

Il faut savoir qu’aujourd’hui, Google représente 35 millions de visiteurs uniques par mois, contre 26 millions pour Facebook. Ce sont les deux supports les plus visités en France, devant MSN, Orange et Youtube (saviez-vous d’ailleurs qu’en moyenne, un internaute consulte 70 vidéos sur Youtube par mois ?!). Mais Google et Facebook ont deux finalités bien différentes, puisque le premier n’est pas dans une logique de « rétention » (on utilise Google comme une passerelle vers un autre site), alors que Facebook est un site sur lequel on passe beaucoup plus de temps. C’est donc là que se situe l’enjeu pour les deux géants américains, puisque Facebook pourrait, dans un futur proche, intégrer un moteur de recherche à ses fonctions, notamment en s’associant avec Bing.

Ce que je retiens de cette journée passée au Devcom, c’est que le paysage du web 2.0 est en train de se redessiner, et nous devrions assister à de nombreux changements dans les années à venir. Autant dire qu’il y a plein de choses à faire, et qu’on a hâte !

Publicités