La dure vie d’un daltonien

Saviez-vous qu’en France, la population se compose de 5 millions de daltoniens ? Ce qui représente presque 10% de la population, mine de rien. Le daltonisme touche principalement les hommes, puisqu’il sont 8%, contre seulement 0,45% de femmes. (Héhé).

On s’est tous demandé un jour quel regard avaient les daltoniens sur le monde. L’agence de design Graphèmes, à travers sa newsletter mensuelle, s’est penchée sur la question et nous dévoile sa vision (pardonnez-moi le jeu de mot) sur le sujet.

Déjà, il est important de savoir que la plupart des daltoniens ont « simplement » une incapacité à faire la différence entre le vert et le rouge. Le bleu reste la seule couleur facilement identifiable, même si les teintes peuvent parfois varier. C’est d’ailleurs pour ça que les liens internet sont bleus (par défaut). Et c’est aussi l’explication de la couleur de Facebook, puisque son fondateur Mark Zuckerberg serait lui-même atteint de daltonisme. Comme quoi…

Mais la grande question, c’est de savoir comment font certaines grandes marques pour se positionner par rapport à cette cible non négligeable de consommateurs. 5 millions, c’est pas rien. Mais est-ce que cela voudrait dire que toutes les marques devraient passer au bleu, pour ne pas devenir fades aux yeux de nos amis daltoniens ?
Voici donc quelques images de logos bien connus, vus par un daltonien. J’en connais qui doivent moins faire les malins, surtout quand on prend le pari d’appeler sa marque par le nom d’une couleur !

Et puisque chaque grand artiste a un vice caché, voici une petite liste répertoriant quelques daltoniens célèbres: le photographe Helmut Newton, l’acteur Paul Newman, le dessinateur d’Astérix Albert Uderzo ou encore l’artiste Ben…


Source: Graphèmes

Publicités