Anecdotes de Rockstar…

C’est bien connu, que ce soit pendant les tournées, au cours des enregistrements ou lors d’interviews, les plus grandes stars ont toutes leur lot d’anecdotes insolites et cocasses à raconter…ou non.
Voici donc quelques morceaux choisis des histoires de l’ombre, celles qui, parfois, ont fait d’une simple chanson un incontournable…

– Sur le titre « Hey Jude » des Beatles, la batterie ne commence à jouer qu’au 3e couplet car Ringo Star était aux toilettes pendant cette prise et qu’il n’est arrivé qu’en cours de route. C’est finalement la version qui plaira le plus et qui sera gardée.

– Quand un journaliste demande à Ray Charles ce que ça fait d’être aveugle, celui-ci répondit: « Je suis aveugle, mais on trouve toujours plus malheureux que soi… j’aurais pu être Noir! »…

– Elvis Presley est l’homme célèbre (et décédé) le plus riche au monde, avec 49 millions de dollars. John Lennon le seconde avec 44 millions et Georges Harrison arrive en 4e place avec (seulement !) 22 millions de dollars.

-Le piano utilisé par le groupe Queen pour « Bohemian Rhapsody » a également servi à enregistrer « Hey Jude » des Beatles.

– D’ailleurs, « Hey Jude » (décidément) devait s’appeler « Hey Jules », en l’honneur de Julian Lennon (son fils), mais Paul McCartney a estimé que Jude sonnait mieux.

– Quelle est le point commun entre The Beatles, The Door, Led Zeppelin, The Byrds, Bob Dylan et Frank Zappa ? Ils ont tous refusé de venir jouer à Woodstock en 1969…

– Paul Simonon, le bassiste des Clash, aurait détruit sa basse au cours d’un concert en 1979 pour imiter son prédécesseur, le guitariste des Who. Pris en photo à ce moment précis, le cliché fera finalement la couverture du célèbre album du groupe, « London Calling« .

– La chanson « Muscle Museum » qui figure sur le premier album de Muse (« Showbiz ») tire son origine du dictionnaire ! C’est tout simplement les mots qui précèdent et suivent le mot Muse.

– Au début du titre « Roxanne » de The Police, on peut entendre un son discordant du piano suivi d’un rire. Il s’agit en fait de Sting qui s’est assis sur le piano pensant que le couvercle était fermé, et ça l’a fait marrer! Le groupe a décidé de garder cet enregistrement, jugeant que l’accord du piano ne détonait pas avec celui de la guitare.

Évidemment, il en existe bien d’autres. Pour certaines, il s’agit sûrement de légendes urbaines qui servent à alimenter le mythe. Pour d’autres, elles sont bel(les) et bien réelles. Quoiqu’il en soit, le rock ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui s’il ne gardait pas cette part d’ombre chimérique…

Publicités